image page contact Imad image page contact Imad
Nos interventions
Latifa Ibn Ziaten
Notre action
Au plus près des jeunes et des familles à l’écoute et dans l’échange
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix est présente dans les établissements scolaires, ainsi que dans les lieux de détention ou foyers fermés en collaboration avec la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
Le nombre de personnes rencontrées lors de chaque intervention varie, entre 100 et 300 dans les établissements scolaires, entre 10 et 50 en milieu carcéral. Les collégiens, les lycéens et leurs parents sont généralement issus de quartiers défavorisés, tout comme le sont les détenus.
Latifa Ibn Ziaten vient personnellement pour témoigner et échanger avec les jeunes. L’instauration de ce dialogue en direct vise à transmettre ou à rappeler les valeurs de la République, à œuvrer pour la paix et le vivre-ensemble, afin de prévenir contre l'endoctrinement politique, religieux et extrémiste de toute nature pouvant conduire à la délinquance, à la radicalisation et au terrorisme.
Dans le contexte actuel, les problèmes de radicalisation nuisent à la sécurité de notre nation bien sûr, mais ils minent également l’un des fondements de notre république : le vivre-ensemble.
Après de nombreux échanges et rencontres, tant avec les jeunes qu'avec celles et ceux qui les accompagnent au quotidien, il nous est apparu nécessaire de contribuer à la recherche de solutions durables, en portant un regard différent sur des comportements violents que l’on ne peut que condamner, mais qui sont le signe d’un réel mal-être, dont il faut tenir compte. C'est cette orientation que nous avons choisie, avec la volonté d’œuvrer en faveur d’une réconciliation entre les jeunes souffrant d'un sentiment d'exclusion et une société porteuse de valeurs dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.
Très sollicitée pour intervenir auprès des établissements scolaires et des familles, ainsi que dans les établissements pénitentiaires, Latifa Ibn Ziaten veille à ce que le travail commencé lors de ses interventions sur le terrain se prolonge de façon à produire des effets durables. L’association organise donc des entretiens individuels, accompagne certains jeunes dans l’élaboration d’un projet et reste autant que possible en contact avec les enseignants et les personnes chargées de l’encadrement en milieu carcéral.
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix est présente dans les établissements scolaires, ainsi que dans les lieux de détention ou foyers fermés en collaboration avec la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
Le nombre de personnes rencontrées lors de chaque intervention varie, entre 100 et 300 dans les établissements scolaires, entre 10 et 50 en milieu carcéral. Les collégiens, les lycéens et leurs parents sont généralement issus de quartiers défavorisés, tout comme le sont les détenus.
Latifa Ibn Ziaten vient personnellement pour témoigner et échanger avec les jeunes. L’instauration de ce dialogue en direct vise à transmettre ou à rappeler les valeurs de la République, à œuvrer pour la paix et le vivre-ensemble, afin de prévenir contre l'endoctrinement politique, religieux et extrémiste de toute nature pouvant conduire à la délinquance, à la radicalisation et au terrorisme.
Dans le contexte actuel, les problèmes de radicalisation nuisent à la sécurité de notre nation bien sûr, mais ils minent également l’un des fondements de notre république : le vivre-ensemble.
Après de nombreux échanges et rencontres, tant avec les jeunes qu'avec celles et ceux qui les accompagnent au quotidien, il nous est apparu nécessaire de contribuer à la recherche de solutions durables, en portant un regard différent sur des comportements violents que l’on ne peut que condamner, mais qui sont le signe d’un réel mal-être, dont il faut tenir compte. C'est cette orientation que nous avons choisie, avec la volonté d’œuvrer en faveur d’une réconciliation entre les jeunes souffrant d'un sentiment d'exclusion et une société porteuse de valeurs dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.
Très sollicitée pour intervenir auprès des établissements scolaires et des familles, ainsi que dans les établissements pénitentiaires, Latifa Ibn Ziaten veille à ce que le travail commencé lors de ses interventions sur le terrain se prolonge de façon à produire des effets durables. L’association organise donc des entretiens individuels, accompagne certains jeunes dans l’élaboration d’un projet et reste autant que possible en contact avec les enseignants et les personnes chargées de l’encadrement en milieu carcéral.
2019
Intervention auprès des collégiens de la ville de Gaillard
Ai-je pardonné à Mohamed Merah ? Je le répète sans cesse: je n’ai pas pardonné ce qu’il a fait, mais ce qu’il était.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention grand public à Gaillard
Plusieurs intervenants m’ont fait part de leur inquiétude face à des polémiques qui, relayées par les médias, ont touché et blessé de nombreux Français de confession musulmane.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention auprès des collégiens de la ville de Uckange
Plusieurs jeunes ont réagi à mes propos. L’un d’eux m’a demandé si j’avais pardonné à Mohammed Merah, question à laquelle j’ai répondu longuement.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention grand public à Uckange
Quelques parents ont exposé leurs problèmes en matière d’éducation et leur difficulté à assumer leur rôle. J’ai rappelé l’importance pour un enfant de la présence de sa mère et de l’amour qu’elle doit lui transmettre.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention auprès de collégiens et lycéens au Cinéma d'Aurillac
J’ai rappelé l’importance que chacun s’engage et soit un citoyen acteur et non spectateur de la vie du pays, ainsi que la nécessité de vivre entouré d’amis et de camarades qui s’entraident.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention grand public au cinéma Cristal d’Aurillac
Les échanges qui ont suivi ont été passionnants car toute cette assemblée était à la fois attentive et participative, posant de nombreuses questions.
Voir plus
Voir plus
2009
Intervention à la maison d’arrêt d’Aurillac
Un échange s’est construit notamment autour de la famille. Il est très important de respecter ses parents, de les écouter, de profiter des moments passés ensemble pour échanger avec eux.
Voir plus
Voir plus
2019
Ciné-débat auprès des habitants de la Ville de Jouy-le-Moutier
À la suite de la diffusion du documentaire « Latifa, une femme dans la République », une discussion s’est ouverte autour du vivre-ensemble et sur le rôle des parents.
Voir plus
Voir plus
2019
Intervention auprès des jeunes de la ville de Jouy-Le-Moutier
Nous avons beaucoup parlé de la confiance en soi. Quand une personne n’a pas confiance en elle, elle peut devenir vulnérable et donc influençable.
Voir plus
Voir plus