image page contact Imad image page contact Imad
Nos interventions
Latifa Ibn Ziaten
Notre action
Au plus près des jeunes et des familles à l’écoute et dans l’échange
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix est présente dans les établissements scolaires, ainsi que dans les lieux de détention ou foyers fermés en collaboration avec la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
Le nombre de personnes rencontrées lors de chaque intervention varie, entre 100 et 300 dans les établissements scolaires, entre 10 et 50 en milieu carcéral. Les collégiens, les lycéens et leurs parents sont généralement issus de quartiers défavorisés, tout comme le sont les détenus.
Latifa Ibn Ziaten vient personnellement pour témoigner et échanger avec les jeunes. L’instauration de ce dialogue en direct vise à transmettre ou à rappeler les valeurs de la République, à œuvrer pour la paix et le vivre-ensemble, afin de prévenir contre l'endoctrinement politique, religieux et extrémiste de toute nature pouvant conduire à la délinquance, à la radicalisation et au terrorisme.
Dans le contexte actuel, les problèmes de radicalisation nuisent à la sécurité de notre nation bien sûr, mais ils minent également l’un des fondements de notre république : le vivre-ensemble.
Après de nombreux échanges et rencontres, tant avec les jeunes qu'avec celles et ceux qui les accompagnent au quotidien, il nous est apparu nécessaire de contribuer à la recherche de solutions durables, en portant un regard différent sur des comportements violents que l’on ne peut que condamner, mais qui sont le signe d’un réel mal-être, dont il faut tenir compte. C'est cette orientation que nous avons choisie, avec la volonté d’œuvrer en faveur d’une réconciliation entre les jeunes souffrant d'un sentiment d'exclusion et une société porteuse de valeurs dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.
Très sollicitée pour intervenir auprès des établissements scolaires et des familles, ainsi que dans les établissements pénitentiaires, Latifa Ibn Ziaten veille à ce que le travail commencé lors de ses interventions sur le terrain se prolonge de façon à produire des effets durables. L’association organise donc des entretiens individuels, accompagne certains jeunes dans l’élaboration d’un projet et reste autant que possible en contact avec les enseignants et les personnes chargées de l’encadrement en milieu carcéral.
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix est présente dans les établissements scolaires, ainsi que dans les lieux de détention ou foyers fermés en collaboration avec la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse).
Le nombre de personnes rencontrées lors de chaque intervention varie, entre 100 et 300 dans les établissements scolaires, entre 10 et 50 en milieu carcéral. Les collégiens, les lycéens et leurs parents sont généralement issus de quartiers défavorisés, tout comme le sont les détenus.
Latifa Ibn Ziaten vient personnellement pour témoigner et échanger avec les jeunes. L’instauration de ce dialogue en direct vise à transmettre ou à rappeler les valeurs de la République, à œuvrer pour la paix et le vivre-ensemble, afin de prévenir contre l'endoctrinement politique, religieux et extrémiste de toute nature pouvant conduire à la délinquance, à la radicalisation et au terrorisme.
Dans le contexte actuel, les problèmes de radicalisation nuisent à la sécurité de notre nation bien sûr, mais ils minent également l’un des fondements de notre république : le vivre-ensemble.
Après de nombreux échanges et rencontres, tant avec les jeunes qu'avec celles et ceux qui les accompagnent au quotidien, il nous est apparu nécessaire de contribuer à la recherche de solutions durables, en portant un regard différent sur des comportements violents que l’on ne peut que condamner, mais qui sont le signe d’un réel mal-être, dont il faut tenir compte. C'est cette orientation que nous avons choisie, avec la volonté d’œuvrer en faveur d’une réconciliation entre les jeunes souffrant d'un sentiment d'exclusion et une société porteuse de valeurs dans lesquelles ils ne se reconnaissent pas.
Très sollicitée pour intervenir auprès des établissements scolaires et des familles, ainsi que dans les établissements pénitentiaires, Latifa Ibn Ziaten veille à ce que le travail commencé lors de ses interventions sur le terrain se prolonge de façon à produire des effets durables. L’association organise donc des entretiens individuels, accompagne certains jeunes dans l’élaboration d’un projet et reste autant que possible en contact avec les enseignants et les personnes chargées de l’encadrement en milieu carcéral.
2022
Intervention auprès des jeunes de l’association ADEPAPE13 (Aide Sociale à l’Enfance)
Cette journée a été bouleversante pour moi. J’ai fait la rencontre des jeunes placés et qui avaient entre 5 et 21 ans.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes du collège Jean Malrieu à Marseille
J’ai été surprise de constater que beaucoup de jeunes se posent des questions quant à leur réussite.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention grand public à Carrières-sous-Poissy
Un grand merci à Monsieur Eddie Ait, Maire de Carrières-sous-Poissy qui m’a fait l’honneur de me remettre la médaille de la ville.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention grand public à Rignac
Le peuple, c'est la République et nous devons avancer main dans la main. Je suis encore menacée aujourd'hui, mais je n'ai pas peur. Si j'ai peur, cela veut dire que je laisse l'ennemi gagner du terrain.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes de la ville de Rignac (en Aveyron)
La religion, quelle qu'elle soit, se pratique pour soi-même. On ne doit l'imposer à personne et il faut toutes les respecter.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes du lycée Pierre de Fermat à Toulouse
Nous devons laisser quelque chose de beau à cette Jeunesse. Nous sommes les guides qui devons les orienter par la Paix, par l'Amour, par l'Espoir.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes du collège Notre Dame de Bellecombe à Lyon
Il faut rester digne et montrer l’exemple de tolérance et de respect.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes du collège André Malraux à Saint-Jean-De-La-Ruelle
J'ai évoqué avec les jeunes collégiens différents sujets, notamment sur la confiance en soi, chacun doit démarrer son moteur, avoir confiance en soi, et rester positif.
Voir plus
Voir plus
2022
Intervention auprès des jeunes du collège Max Jacob à Saint-Jean-De-La-Ruelle
Il faut être extrêmement vigilant à ne pas laisser son enfant croître un vide en eux et que des personnes malveillantes leur donneront l’illusion de pouvoir combler.
Voir plus
Voir plus