The association for youth and peace

SCROLL TO DISCOVER

Latifa Ibn Ziaten
Latifa Ibn Ziaten
About us
"I have to stay up for my son's memory"
Latifa Ibn Ziaten
Latifa Ibn Ziaten is the mother of IMAD, the parachutist of the French army assassinated by Merah in Toulouse. Since the tragedy, she goes to French High Schools, transforming her sadness into a power to transmit a message of tolerance and to fight against the fanaticism. The teachers call her to help them face uncomfortable questions from their students. From debate to debate, she responds with conviction to these young people, to parents, to all those who feel lost.
See more
Voir plus
Voir plus
1
Together with Imad
On march first 2019, ten high school pupils enrolled in Ferdinand Buisson d’Elbeuf went to morocco in a setting up open libraries mission with the association Imad in M’adiq region as well as the installation of the computer equipment on the concerned sites.
See more
Voir plus
Voir plus
2
Working together for a better living together
Around twenty troubled youth, comes from the disadvantaged environment and learns in the “school of the second chance” or in the EPIDE, they passed fifteen days in morocco.
See more
Voir plus
Voir plus
3
To succeed in other place differently
The trips reform the youth: we learn to transform ourselves as if the differenced experiences had marked each one during his passage
See more
Voir plus
“My pain became a fight and a power serving the youth of France”
Latifa Ibn Ziaten
Our last intervention
Intervention distanciel auprès des jeunes du lycée La Martinière Duchère de Lyon
Latifa Ibn Ziaten
C’est auprès des jeunes du lycée La Martinière Duchère de la ville de Lyon que Madame Ibn Ziaten est intervenue afin d’échanger sur les valeurs du vivre-ensemble, du respect des règles de la République et dans le but que chacun d’entre eux « démarre son moteur », pour réussir et se donner un avenir meilleur. Malgré la pandémie de la COVID-19, l’association IMAD continue le combat de sensibilisation à travers des conférences distanciel afin de de parler sereinement avec des jeunes dont nous ne devons pas oublier qu'ils sont l’avenir. Durant l’intervention, beaucoup de questions lui ont été posées par les lycéens et le corp enseignant, notamment sur son parcours de vie, le combat et les projets mener au sein de l’association IMAD.
See more
Voir plus
Latifa Ibn Ziaten
Testimonials given to the association

Les deux procès Merah que j’ai traversés avec ma famille en 2017 et en 2019 ont été éprouvants. Lors de la première décision de justice, j’avais dit que la justice était «naïve», je ne comprenais pas cette décision. Je comprends donc plus que quiconque cette colère. #SarahHalimi

Étant à l’étranger je ne serai malheureusement pas présente pour le rassemblement en soutien aux proches de Sarah Halimi.

Je comprends cette colère et l’incompréhension de cette décision de justice. Mon soutien indéfectible à la famille Halimi. #SarahHalimi https://t.co/BacsK380c7
LatifaIbnZ photo

Lutter contre le terrorisme,c’est contrer les messages mortifères des extrémistes qui endoctrinent nos jeunes. Convaincre, faire passer un message de paix aux jeunes,alerter les parents, c’est faire barrage aux terroristes qui tentent d’embrigader les esprits. Je ne lâcherai pas. https://t.co/yHCPyXgkMy LatifaIbnZ photo

Hallucinant de susciter autant de réactions et de dérives concernant les musulmans sans qu’ils ne revendiquent quoi que ce soit. Les extrémistes qui endoctrinent nos jeunes profitent de ces fractures pour semer la haine dans les esprits en manque de repères, restons vigilants.

Je suis ravie d'avoir participé au Forum du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés où j’ai rappelé l’importance du rôle de la femme et de ses droits ainsi que l’avenir de la jeunesse qui faut préserver et protéger plus que jamais en cette période de crise sanitaire https://t.co/ELIYGWHFti LatifaIbnZ photo

Depuis des années j’alerte le Gouvernement du manque de mixité sociale dans certains quartiers où les jeunes sont laissés en déshérence.Dans certains établissements scolaires où j'interviens, il y a beaucoup de souffrance, le sentiment de ne pas appartenir à la société française.